Lumière d’Amour

Lumière et Amour se cherchent, se voilent, se mêlent dans un jeu de cache-cache complice, un jeu créateur, une danse infinie.

Quand Lumière et Amour sont présents, la personnalité n’a plus à se soucier de son avenir, de ce qu’elle doit accomplir. Elle se laisse traverser par ces deux grandes énergies pour accomplir leur dessein. Ce mouvement ne cesse d’œuvrer en chacun de nous, en chaque être et partout dans le monde.

L’Amour, énergie de conscience, proclame l’union et le rayonne. L’Amour est bien plus qu’une émotion. Il est une grandeur, une majesté, une bienveillance pour chacun, ami ou ennemi. L’Amour, dans les textes, est souvent qualifié d’inconditionnel ou de non attaché. Il attire, il réunit et donne ce qu’il ne possède pas, ouvrant simplement le lien vers l’universalité des consciences.

La Lumière, quant à elle, est vivifiante, elle s’insinue dans la moindre interstice de conscience, elle éclaire, donne le sens et la direction, une direction de Vie. La Lumière, par son mouvement permanent, aide l’énergie d’amour à se créer. comme l’Amour aide la Lumière à se qualifier, à se donner un corps, une consistance. L’un et l’autre se mêlent, se jouent entre vie et conscience, entre attirance et impermanence. L’un et l’autre s’attirent, se repoussent mais restent indissociables !

Dans la Lumière d’Amour, il y a ainsi une grande paix. La paix provient de l’adéquation des deux, entre lumière et amour. Elle provient non pas de leur fusion, mais de leur jeu permanent de rencontres et d’écarts. Car l’un ne peut exister sans l’autre. La Lumière sans l’amour ne brille pas. Comme l’Amour sans la lumière n’a pas de consistance. L’un sans l’autre, la vie s’arrête, ou tourne en rond ; aucune de ces énergies n’existent que pour elle-même. Lumière et Amour sont les deux faces d’une même pièce. Ensemble, c’est un feu d’artifice, elles se répondent, se transmutent, s’interrogent. Le mouvement est permanent et cependant la paix demeure.

La vie pénètre en nous, nous invite à la conscience, la conscience de l’Autre, des autres. Nous ne sommes plus alors dans le respect, ni dans un partage, mais dans une conscience commune circulant et se renouvelant en permanence. Bien souvent nous nous attachons à des formes de connaissance, des idées. Nous nous attachons à des formes d’amour comme le cinéma hollywoodien se complaît à nous les proposer. Or, Lumière et Amour, ensemble, éclatent les formes, font vibrer la matière tels deux inconscients créateurs du monde.

Sans l’autre, chacune de ces énergies reste latente, dans son monde de vie ou de conscience. Mais ensemble, elles précipitent et donne corps à leur action. Cela ne se fait pas sans heurt, sans hésitation, sans crise. Car leur accordage ne va pas de soit. C’est une danse, une chorégraphie d’apprivoisement, de séduction et de défis comme entre deux amoureux. Se finira-t-elle ?

Il y a de la respiration dans l’enchevêtrement des deux, du rythme, de l’audace. La lumière se rappelle dans le message de l’Amour et l’Amour invite à être la Lumière. A moins que ce ne soit l’inverse ? Leurs énergies explorent l’espace de leur relation, le mouvement de leurs entre-deux, insaisissable, et pourtant rayonnant de présence.

Crédit Photo  :  Anne-Sophie Gueusquin.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire