Poissons : entre mort et conscience

La période Poissons est un passage important dans l'année, comme l'initiation d'un nouveau cycle. Une période où se nouent mort, sens et conscience.

La période Poissons est un passage important dans l’année, comme l’initiation d’un nouveau cycle. Une période où se nouent mort, sens et conscience.

Le signe des Poissons est assimilé au moment pascal, et en particulier à la préparation à la résurrection du Christ. C’est donc un moment important de purification, de jeûne, en vue d’accueillir au mieux le renouveau en latence.

Ce signe est régi principalement par deux planètes : Jupiter et Pluton. Si la première est associée à la conscience, la seconde oblige à la nouveauté par la destruction de l’ancien.

Jupiter est donc la planète de la conscience, elle intègre, s’ouvre, s’expand et accumule. Pour une analogie sur le plan physique, c’est l’énergie de la possession : avoir de plus en plus, multiplier et croître. Cela peut passer par des bien matériels, mais aussi par des relations ou par des connaissances. Sur un plan plus élevé, Jupiter croît en conscience, nous aidant par là même à être de plus en plus conscient. La structure propre de cette planète, formée par un mélange de gaz encerclant un noyau potentiellement liquide, traduit assez bien la dimension mouvante de Jupiter, un astre sans frontière définie, à l’attraction massive. Le nombre de satellites lui étant attaché en témoigne.

Si l’expansion de conscience de Jupiter n’est pas mauvaise en soi, celle-ci ne peut toutefois croître à l’infini, sans structurer au fur-et-à-mesure ce qui a préalablement été intégré. Une tâche à laquelle Pluton est dévolue dans ce signe des Poissons.

Pluton est ainsi associé à la mort, à la destruction. Cette planète force la suppression de ce qui n’a plus lieu d’être, de ce qui doit être dépassé et  donc encombrant. Le moment des Poissons est en effet un moment où les attachements peuvent ressurgir, Jupiter aidant. Pourquoi changer ? Pourquoi ne pas garder ce que je connais ? Ne serait-ce pas possible d’obtenir de nouvelles expériences sans trop me changer, en me gardant tel.le que je suis ? Pluton incite alors à abandonner nos anciennes identifications pour s’ouvrir à un Autre à venir.

Cependant, Pluton n’agit pas directement dans les formes. En cela, une des représentations symboliques de Pluton en astrologie est intéressante : une flèche pointant vers le haut. Car Pluton invite à se focaliser sur l’essentiel, à le rechercher, à être à son écoute. C’est le but de la purification christique : se préparer pour mieux entendre les énergies à incarner. En faisant cela, on délaisse forcément l’inutile et les formes qui n’ont plus lieu d’être. Se focaliser sur quelque chose demande toute notre attention et cette action ne peut donc s’encombrer de superflu. Concentré sur l’essentiel pour mieux le “com-prendre”, les formes inutiles ne sont donc plus investies… et disparaissent par elles-mêmes. Pluton détruit donc, non par une destruction directe sur les formes, mais par une concentration sur l’énergie prochaine à incarner.

Précisons que cette destruction ne vise pas nécessairement des éléments matériels, mais plutôt notre identification et nos attachements à ces formes. Ces dernières peuvent éventuellement subsister, mais sans qu’on n’en soit encore dépendant. Dans ce sens, la relation a changé.

Prenons un exemple : je suis attaché à mon travail, je pense qu’il est très important pour la société, pour l’argent qu’il me rapporte, l’estime de soi qu’il me procure. Vient alors une réorganisation, une mutation. Je dois alors me remettre en question, travailler sur mes acquis et compétences, réaliser peut-être de nouvelles tâches, m’insérer dans une nouvelle structure. Le changement invite à de nouveaux repères, de nouvelles adaptations et donc de nouvelles identifications.

Le travail en Poisson n’est cependant pas aussi radical. Il invite avant tout à se réorienter intérieurement. Le réel travail sur les formes viendra plus tard dans l’année.

Jupiter et Pluton deviennent alors complémentaires. A l’expansion infinie de Jupiter, s’oppose l’essentiel et la direction de Pluton. Dans le même temps, c’est par la destruction des anciennes formes que Jupiter, la conscience, peut croître et grandir. Il n’est pas possible de grandir si nous gardons toujours présent l’ancien. Comment grandir si nous gardons trop présent l’enfant ou l’adolescent en nous ? Il faut en faire le deuil, et laisser la place au nouveau, à l’adulte.

Ces deux énergies, Jupiter et Pluton, marchent ainsi de paire dans cette période Poisson et invitent à nous poser les questions : qu’est-ce que je retiens ? Qu’ai-je du mal à lâcher ? Et, comme nous venons de le voir, plus fondamentalement, vers quoi je me dirige, intérieurement ?

Crédit photo : Pixabay - Gerald

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Julie-Camille dit :

    texte aussi simple que complet. Bravo

  1. 7 mai 2018

    […] la possibilité d’un changement de paradigme dont le mouvement se complètera en Verseau et Poissons. Jusqu’à présent, le travail sur les formes prévalait. Voici l’occasion, en ce […]

Laisser un commentaire