Relaxation : la petite machine à chaleur

Relaxation : la petite machine à chaleur

C’est bientôt le printemps, pourtant l’hiver est encore bien présent ! Notre petite machine à chaleur est toujours là pour nous soutenir…

La relaxation

Nous sommes bientôt au printemps. Mais dehors c’est encore l’hiver, il fait encore un peu froid. Imaginez que vote respiration est comme un petit foyer, une petite machine à faire de la chaleur. Votre respiration, votre petite machine à chaleur, à chaque inspiration, à chaque expiration, vous donne une petite dose de chaleur, un petit paquet de chaleur et d’énergie.

Diffuser la chaleur pour soi

On inspire de l’air frais de l’extérieur et l’air va se réchauffer peu à peu dans les poumons, dans le ventre. Cet air extérieur, cette énergie, par la respiration, se transforme en chaleur. Au moment de l’expiration, au moment où on expulse l’air, imaginez qu’il y a comme une chaleur qui peut se diffuser dans le corps. A chaque fois que vous expirez, chaque fois que l’air s’en va, en même temps, elle véhicule un peu de chaleur.

Alors on peut imaginer que cette chaleur se diffuse partout dans le corps, dans les jambes, les pieds, dans les bras, dans la tête. Imaginez qu’à chaque expiration, il y a toujours plus de chaleur qui se diffuse en vous. Imaginez que votre corps a la capacité de devenir ainsi de plus en plus chaud par lui-même.

Puis si vous le souhaitez, nous pouvons guider cette chaleur dans le corps. Nous allons le faire pour chaque membre et pour différentes parties du corps. A chaque fois, inspirez tranquillement de l’air, imaginez que la petite machine à chaleur au sein du ventre se met en marche et transforme cet air en chaleur. Et, sur l’expiration, imaginez que cette chaleur se diffuse à l’endroit où vous le souhaitez.

Nous commençons par la jambe gauche jusqu’au pied gauche. On inspire tranquillement, l’air se réchauffe. Et en expirant on imagine que toute cette chaleur se diffuse dans la jambe, jusqu’au bout des orteils. Ressentez l’état de votre jambe, votre pied et de vos orteils. Laissez-vous imprégner par cette chaleur, même si elle n’est qu’imaginaire. Votre jambe est-elle un peu plus chaude, plus froide, plus tendue, plus détendue ? On peut le faire 2 ou 3 fois : inspiration, puis expiration de la chaleur  jusqu’au bout des orteils.  [ idem avec jambe droite, bras gauche, bras droit, du ventre aux orteils en passant par le bassin,  des épaules aux orteils en passant par les bras et le bassin, le corps en entier de la tête aux pieds en passant par le visage ] Essayez de ressentir l’état général de votre corps. Comment vous sentez-vous ?

Enfin, il y a peut être une partie du corps qui aurait besoin d’un peu plus de chaleur et d’attention. Profitez alors de faire quelques respirations pour vous-même en diffusant de la chaleur dans les endroits qui en auraient un peu plus besoin. Vous inspirez, et sur l’expiration, vous envoyez de la chaleur là où vous en avez envie, là où vous en avez besoin. Quel effet cela fait ? Comment vous sentez-vous ?

N’oubliez pas que vous avez toujours cette capacité en vous : chez vous, dans les transports, en classe… que vous soyez bien ou moins bien, vous avez toujours la possibilité de respirer, de transformer cet air en chaleur et de la diffuser grâce à votre petite machine à chaleur.

Diffuser vers les autres

Si vous le voulez, je vous propose d’aller un peu plus loin. A la prochaine respiration, même chose : on inspire, et, à l’expiration, on diffuse la chaleur. Imaginez toujours que vous expirez la chaleur dans le corps en entier, de la tête au pied. Imaginez maintenant que cette chaleur peut dépasser un petit peu de votre corps : comme si  votre corps avait de petites flammes qui le dépassent, comme un soleil ou une aura, une chaleur autour de vous. A chaque expiration, diffusez la chaleur dans votre corps, et aussi un peu plus en dehors du corps : elle réchauffe votre peau en entier, toute votre peau et l’air qu’il y a autour.

Et pourquoi ne réchaufferait-elle pas d’autres personnes autour de vous. On dit bien parfois qu’une personne est chaleureuse. Pourquoi nous même ne serions-nous pas chaleureux ?

Alors on peut imaginer qu’au moment où l’on commence à diffuser de la chaleur autour de soi, on peut commencer aussi à sentir la chaleur des autres.  Imaginez simplement que vous avez la possibilité de ressentir la chaleur de vos amis, de vos proches. Et, qu’en même temps que vous ressentez leurs chaleurs, en inspirant et en expirant, vous leur faites partager un peu de votre chaleur à vous. Observez que vous avez votre propre petite machine à chaleur et que les autres personnes ont aussi leur machine à chaleur à eux. Chacun est capable de diffuser un peu de chaleur autour de soi. Il est possible que certaines personnes y arrivent mieux que d’autres ; d’autres ont besoin d’en recevoir plus. Ca tombe bien, car maintenant on a une petite machine à chaleur qui marche, qui respire, qui diffuse. Alors donnez. Partagez tranquillement votre chaleur. Elle est infinie.

Le retour : diffuser et dynamiser

Il va être temps de revenir tout doucement. Imaginez que cette chaleur peut vous dynamiser votre esprit et votre corps de plus en plus, qu’elle circule en vous de plus en plus. Pendant une expiration, envoyez de la chaleur dans vos orteils de la jambe gauche et en même temps vous pouvez bouger vos orteils, le pied et puis la jambe, on l’étire. [ idem, jambe droite, bras, le corps en entier de la tête aux pieds ] On peut envoyer de la chaleur vers le visage, les yeux, la bouche, les faire bouger peu à peu.

Avant de se relever, repensez à ce qui a été vécu. Et n’oublions pas que, quelque part en nous, il y a une petite machine à chaleur, comme un petit pouvoir caché, qui peut faire du bien en nous et autour de nous.

Commentaires

La petite machine à chaleur permet de symboliser un fonctionnement mécanique de la production de chaleur. Elle fait le pendant imaginaire du mouvement mécanique de la respiration, à l’inverse d’une  machine à vapeur : à partir du mouvement on crée de la chaleur.

Il est intéressant de voir dans cette relaxation, la mise en avant de la capacité des participants à s’auto-réchauffer. Il y a une invitation à l’autonomie, à se dire qu’il est possible de se prendre en charge tout seul car chacun de nous possède les ressources nécessaires à son rayonnement interne.

La petite machine à chaleur est quelque chose que l’on garde en soi comme un secret, un pouvoir caché. Cependant, bien que cachée, cette capacité est toujours accessible et peut être utilisée à tout moment. Il est possible d’y voir une valorisation individuelle, permettant d’asseoir une estime de soi et une confiance en soi.

Cette relaxation propose aussi de diffuser la chaleur au-delà de soi-même et invite à ressentir la “chaleur” des autres. C’est-à-dire, qu’à delà de la propre diffusion de chaleur, il est possible de “capter” celle d’autrui pour l’intégrer, la “com-prendre” et pourquoi pas y participer. Cela n’est pas forcément évident pour tout le monde car on touche ici la limite de chacun. Il s’agit juste de proposer l’ouverture et éventuellement d’en discuter plus tard.

Crédit photo : Pixabay - Mashko-Apchi (retouchée)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Patlej dit :

    Un merveilleux texte pour faire le lien entre ce froid glacial et notre possibilité de trouver en chacun de nous la possibilité spirituelle et physique de se réchauffer

  2. David dit :

    Merci Patlej ^^ !

Laisser un commentaire